ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 28 Mars 2020

SANTE - Publié le 08/04/2015 à 22:36


Les anti-nausée comme le Motilium pourraient causer plus de 200 morts par an



Les médicaments anti-nausée et vomissements à base de dompéridone, vendus notamment sous l'appellation Motilium (laboratoire Janssen-Cilag), mais également sous forme générique, pourraient être à l'origine de plus 200 morts subites en 2012, selon une étude française.

"Selon la synthèse de travaux épidémiologiques internationaux, l'utilisation de la dompéridone multiplie par 2,8 le risque de mort subite cardiaque, ce qui aboutit à une estimation de 231 décès en France en 2012 dans la population âgée de 18 ans et plus", explique mardi l'épidémiologiste Catherine Hill, qui a coordonné l'étude publiée dans la revue Pharmacoepidemiology and Drug Safety.

L'étude s'appuie aussi sur des travaux menés par la revue médicale indépendante Prescrire qui avait déjà fourni une première estimation "prudente" évaluant les décès entre 43 et 189.

En se fondant sur les données de remboursements par l'Assurance maladie, Prescrire relève qu'environ 3 millions de personnes ont consommé en France de la dompéridone en 2012.

Largement utilisée comme anti-nauséeux, la dompéridone a également été prescrite dans le passé pour traiter des ballonnements ou des brûlures d'estomac et même pour stimuler la lactation.

Le Motilium est placé sous surveillance par les autorités sanitaires depuis plus de dix ans.

Dès 2011, l'Agence française du médicament (ANSM) et le principal laboratoire concerné avaient informé du risque de mort subite les médecins et les pharmaciens. L'ANSM avait par ailleurs mis en garde contre l'usage du Motilium pour favoriser l'allaitement.

L'an dernier, l'Agence européenne du médicament (EMA) a préconisé des restrictions d'utilisation en relevant que la dompéridone avait "clairement été associée avec un petit risque accru d'effets cardiaques potentiellement mortels".

Elle avait précisé que le risque était plus important chez les patients âgés de plus de 60 ans et chez ceux prenant des doses quotidiennes supérieures à 30 mg et recommandé de réserver le médicament exclusivement aux traitements des nausées et des vomissements.

Pour la revue Prescrire qui milite pour son retrait du marché, "le danger mortel de la dompéridone" n'est pas justifié "par son efficacité (...) incertaine au delà d'un effet placebo".

Elle ajoute dans son dernier numéro que des médicaments comme la métopimazine (Vogalène ou générique) et le métoclopramide (Primpéran ou générique) sont "voisins de la dompéridone et sont dangereux aussi".

A la suite de la réévaluation européenne, l'ANSM avait envoyé une lettre aux professionnels de santé visant à "minimiser les risques cardiaques" chez les patients en les invitant notamment à utiliser la dompéridone "à la dose efficace la plus faible, pour une période la plus courte possible" et ne dépassant généralement pas une semaine.

Le Primpéran (et ses génériques), également utilisé pour combattre les nausées et les vomissements, a lui aussi fait l'objet d'une réévaluation européenne l'an dernier qui a abouti à des restrictions d'utilisation pour diminuer le risque "d’effets indésirables neurologiques et cardiovasculaires".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
Il y a plus dangereux que le coronavirus
On sait désormais pourquoi les cheveux peuvent blanchir sous l'effet du stress
Le régime cétogène fonctionne, mais il aurait des effets délétères à long terme
Coronavirus: un touriste chinois, quatrième cas avéré en France
Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Veaux, vaches, cochons aux gènes édités? Entre grandes promesses et sérieux écueils
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.057 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.