ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 28 Mars 2020

PLANETE - Publié le 08/04/2015 à 22:02


EPR de Flamanville: nouveaux doutes sur l'acier de la cuve du réacteur



Le réacteur EPR de Flamanville n'en finit pas d'accumuler les problèmes techniques: l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé mardi une nouvelle "anomalie" sur la cuve, un "élément particulièrement important pour la sûreté".

Moins de cinq mois après l'annonce par EDF d'énièmes difficultés techniques et d'un nouveau report, à 2017, de la mise en service de ce réacteur, l'ASN signale un nouveau problème sur "le matériau" même qui compose la cuve, métallique, du réacteur. Et souligne combien cet équipement est "important" car il "contient le combustible et participe à la seconde barrière de confinement de la radioactivité."

Il s'agit d'une "anomalie" détectée "dans la composition de l'acier de certaines zones du couvercle de la cuve et du fond de cuve", a précisé à l'AFP Guillaume Bouyt, chef de la division de l'ASN basée à Caen.

Cette nouvelle difficulté a fait réagir la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal qui a, dans un communiqué, "demandé à Areva (fabricant de la cuve, ndlr) de donner sans délai les suites qui s'imposent" au "rapport" de l'ASN sur "l'anomalie".

Côté opposants à l'atome, l'Observatoire du nucléaire a "exigé" dans un communiqué que "la cuve de l'EPR soit l'objet d'expertises indépendantes réalisées par des organismes étrangers".

Car l'association "conteste la capacité de l'ASN (...) à prendre les mesures qui s'imposent très certainement, à savoir l'interdiction de la mise en service du réacteur EPR". "En cas de mise en service du réacteur EPR, ces malfaçons peuvent entraîner la rupture de la cuve et une catastrophe comparable à celle de Fukushima", ajoute-t-elle.

Selon la ministre, des "résultats" d'expertises menées sous le contrôle de l'ASN "pour garantir la conformité du futur EPR à la réglementation" sont "attendus pour le mois d'octobre".

Interrogé par l'AFP sur un éventuel nouveau report de la mise en service de l'EPR, le service de communication d'EDF a indiqué que l'entreprise n'avait "aucune nouvelle information" concernant le calendrier du chantier.

Dans un communiqué commun n'évoquant pas de date, Areva et EDF ont souligné que "les travaux du chantier EPR de Flamanville se poursuivent".

Cette date est d'autant plus importante pour les écologistes que le lancement de l'EPR de Flamanville semble aller de pair avec la fermeture de la centrale de Fessenheim, promesse électorale du président de la République. François Hollande a toutefois réaffirmé début mars qu'elle serait fermée "à l'horizon de la fin du quinquennat".

Depuis son lancement en 2007, le chantier de l'EPR de Flamanville a connu de multiples déboires. Son lancement prévu au départ en 2012 à été repoussé à plusieurs reprises. Et son coût, qu'EDF est en train de recalculer a déjà presque triplé, à 8,5 milliards d'euros.

Dernier "aléa" en date, le 18 novembre EDF avait annoncé le report à 2017 de la mise en service en raison des "difficultés (...) sur la livraison d'équipements tels que le couvercle (...) de la cuve".

Selon l'ASN, ce sont les soudures de tubes traversant le couvercle qui posaient alors problème. Le couvercle a pour cette raison été "déconstruit" depuis et il est en cours de reconstruction, selon M. Bouyt.

En janvier la CGT avait indiqué "ne pas croire beaucoup" à 2017.

La liste des problèmes techniques décelés depuis 2007 est longue. Parmi eux, dès 2008 l'ASN avait déploré "un manque de rigueur inacceptable" après avoir constaté des "fissures" sur "la plateforme de l'ilôt nucléaire".

En 2011, il avait été question de trous dans le béton et de zone manquant de ciment. Puis, en 2012, le bétonnage du chantier avait dû être interrompu pour la troisième fois. Les 45 boîtes géantes sur lequel prend appui le pont de manutention des combustibles nucléaires avaient dû être démontées.

Quatre EPR sont en construction dans le monde, un à Flamanville, un en Finlande (qui cumule lui aussi les retards) et deux en Chine. Aucun n'est en fonctionnement.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La France veut interdire le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets fin 2021
Inde : la Cour suprême approuve la réintroduction de guépards
Premier loup de l'année abattu en France, dans les Alpes-de-Haute-Provence
Le groupe Total assigné en justice pour inaction climatique
Un fort séisme fait trembler Cuba et la Jamaïque, pas de dégâts rapportés
Allô, c'est pour coâââ ? Quand les chercheurs téléphonent aux grenouilles
En finir avec l'emballage plastique à usage unique ? L'Assemblée fixe un objectif en 2040
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Veaux, vaches, cochons aux gènes édités? Entre grandes promesses et sérieux écueils
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.056 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.